IMVF Paris 2013 – Le palmarès et mon Top 8

L’International Music Video Festival (IMVF) 2013 en deux mots: Musicalement intense.

Le festival de clips IMVF Paris 2013 précédemment connu sous le nom de Protoclip a eu lieu ce weekend au Wanderlust. 3 heures durant, les vendredi et samedi soirs, les clips s’enchaînent avec à peine 5 à 10 minutes de pause entre chaque programmation: juste le temps de respirer le bon air frais d’une clope. Je ne me souviens plus très bien de l’organisation de l’année dernière mais j’avais l’impression qu’on avait un peu plus de temps pour souffler entre les progs. Cette année fût physique pour tenir le rythme. Le Wanderlust se prête très bien au festival, une projection dans le bar/boîte et une projection simultanée à l’extérieur. Cependant, la pluie et le froid ayant limité cette dernière option, tout le monde s’est retrouvé à l’intérieur avec un manque de place croissant. 3h assis sur le sol, je peux vous dire que ça fait du bien quand on se lève enfin! Des petits poufs n’auraient pas fait de mal. Quoiqu’il en soit, on est venu pour voir des clips et des clips, on en a vu… Après 76 clips vus au festival IMVF, la phase de prospection pour notre prog clips au Festival Silhouette ne fait que commencer!

imvf

Avec autant de clips projetés, difficile de se faire un avis sur l’ensemble. En prenant compte les 2 sélections officielles et les 4 cartes blanches, il y a vraiment un peu de tout: du français, de l’américain, de l’animation, du vieux, du doux, du violent, de la danse, du WTF, du beau, du moins beau, etc. Une sélection éclectique qui m’a permis de revoir certains clips et d’en découvrir quelques uns. En dessous du palmarès qui suit, vous pourrez découvrir mon Top 8 de cette année à l’IMVF Paris 2013.

Palmarès de l’IMVF Paris 2013

Grand Prix
Metube : August sings Carmen Habanera réalisé par Daniel Moshel pour August Schram
Prix de la Réalisation
Mon pote réalisé par Francis Cutter pour Flynt Ft. Orelsan
Prix de la Photographie
Pursuit réalisé par Fleur & Manu pour Gesaffelstein
Prix de l’Animation
Vengeance Rhythm réalisé par Chris Ullens pour Two Fingers
Mention Spéciale
Blokkk Identitaire réalisé par Jean-Luc Herbulot pour Médine Ft. Youssoupha
Prix du Public
Jimmy réalisé par Lionel Hirle & Grégory Ohrel pour Booba

Ci-dessous la playlist youtube du palmarès dans l’ordre de la liste ci-dessus:

Top 8 des clips de l’IMVF

3 clips issus de la compétition officielle, 5 clips issus des cartes blanches: mon top 8 du festival est un mélange d’un peu tout. Je n’ai pas eu de réels coups de cœur lors de ce festival mis à part les deux premiers mais ces 8 clips se sont démarqués assez distinctement. Aucune raison logique, disons que pour ce top le plaisir a pris le dessus sur le programmateur.

1. Hope réalisé par Truman & Cooper pour Kid Wise

Projeté dans le cadre de la carte blanche à Flux, le meilleur de l’international.
Hope parle d’une jeunesse libre sans limites. Un je m’en-fout-isme sans inhibition qui se manifeste dans la passion, la violence et le désir coûte que coûte de passer cet instant ensemble. Il peut paraître complètement anodin mais je le trouve d’une force et d’une justesse assez rare. Ce mélange d’amour, de haine, d’amitié, de conneries, de plaisirs est très bien retranscris à l’image par le réalisateur et cette bande de quatre personnages me captive assez rapidement.

2. Wor réalisé par Jim Demouth pour Django Django

Projeté dans le cadre de la compétition officielle dans la catégorie fiction.
Le seul bémol dans ce clip est que ce n’est pas un documentaire! On a tellement envie d’en apprendre plus sur ces personnes et ce lieu. Après ces 4 minutes 49, une bonne petite frustration quand même. N’empêche le meilleur clip de la sélection officielle vu cette année au festival.

3. Valtari de Christian Larson pour Sigur Ros

Projeté dans le cadre de la carte blanche à Flux, le meilleur de l’international.
Un clip qui s’inscrit dans le projet de Sigur Ros à la sortie de leur dernier album Valtari de donner totale liberté artistique aux réalisateurs. Le plus connu des clips issus de ce projet est le clip pour le titre Fjögur píanó featuring l’engin de mister Shia Labeouf. Dans le clip Valtari réalisé par Christian Larson, on tombe nez-à-nez sur un duo de danse hypnotisant. Pas besoin d’en dire des tonnes, il suffit d’admirer ces 10 minutes d’une fluidité qui force le respect.

4. Vengeance Rhythm de Chris Ullens pour Two Fingers

Projeté dans le cadre de la compétition officielle dans la catégorie animation.
La classe de retrouver ce clip. Nous l’avions diffusé un peu plus tôt dans notre sélection clips au Festival Silhouette 2013 et il est aujourd’hui primé à l’IMVF Paris 2013. Des effets spéciaux bien gores, des barbies qui explosent, que demande le peuple?!

5. Frontier Psychiatrist réalisé par Kuntz & MacQuire pour The Avalaches

Projeté dans le cadre de la carte blanche à Modular.
Un vieux clip que je n’avais pas vu et que j’ai découvert avec plaisir. Un clip délirant datant de 2001 sans queue ni tête à moins que cela soit respectivement celle d’une tortue et celle d’un vieil homme. What?! Exactly.

6. No Brain réalisé par Fleur & Manu pour Étienne de Crécy

Projeté dans le cadre de la carte blanche à Division.
Des cubes, un rythme electro, il m’en faut assez peu pour aimer ce clip. Le gâteau sur la cerise, le dernier plan qui n’a rien à faire là mais qui me fait personnellement aimer encore plus le clip. Simple, efficace qui ne se prend pas la tête. Quand on est noyé dans la masse de clips du festival, cette simplicité est clairement une respiration bienvenue.

7. Yeah Yeah réalisé par Alex Courtes pour Willy Moon

Projeté dans le cadre de la compétition officielle dans la catégorie fiction.
Raaah Willy Moon… Après le clip pour le titre I Wanna Be Your Man où l’artiste dansait seul, ce dernier nous offre la v2 avec des danseurs. Moins de 3 minutes qui passent très rapidement mais qui donnent envie de danser. Une classe ultime entourée de danseurs qui n’est pas sans rappeler un certain Eugene McGuinness dans le clip de son titre Lion.

8. Hate or Glory réalisé par Fleur & Manu pour Gesaffelstein

Projeté dans le cadre de la carte blanche à Division.
Vu pour la première fois sur la chaîne Youtube de Pitchforktv, ce clip m’a à chaque fois dès le travelling après le premier meurtre. Et cette lumière rythmée par la musique. Et ce bain en or. Et cette musique. J’aime, c’est tout.

Liens utiles:

International Music Video Festival
Site officiel: internationalmusicvideofestival.fr
Page Facebook: InternationalMusicVideoFestival
Twitter: @IMVFParis

Wanderlust
Site officiel: wanderlustparis.com
Page Facebook: WanderlustParis
Twitter: @WanderlustParis

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.