Coraline – Festival Jules Verne Aventures

Coraline de Henry Selick en deux mots: Visuellement magnifique.


Universal Pictures International France Affiche américaine. Universal Pictures International France


L’histoire: Coraline vient d’emménager avec sa famille. La fillette pousse une porte secrète dans sa nouvelle maison et découvre alors une version alternative de sa propre vie.
Au premier abord, cette vie parallèle est étrangement similaire à la sienne en bien meilleure. Mais quand cette aventure fantastiquement déjantée commence à devenir dangereuse et que sa fausse mère essaie de la garder avec elle à jamais, Coraline n’a d’armes que son ferme entêtement et son courage, et la complicité de voisins et d’un chat noir parlant, pour venir en aide à ses vrais parents et aux autres enfants fantômes et rentrer enfin à la maison.


Universal Pictures International France Universal Pictures International France


Avec ses airs d’Alice aux pays des Merveilles, Coraline nous enchante dans ce monde à la fois beau et terrifiant. L’ennui du monde réelle et l’émerveillement du monde derrière la petite porte sont très bien retranscrits à l’image. Mêlant l’animation classique en stop motion et les nouvelles technologies 3D, le film est visuellement un régal. L’histoire n’est pas extraordinaire: les histoires de sorcière maléfique, on connait déjà… Mais une attention particulière a été donné aux personnages secondaires très originaux: le dresseur de souris, souris qui d’ailleurs reprennent le rôle du lapin blanc d’Alice aux pays des Merveilles, les deux actrices déchues qui empaillent leurs chiens dans des costumes d’anges et le voisin en soif d’aventures qui suit les conseils d’un chat, un chat qui parle dans le monde "parallèle", rappelant ainsi celui d’Alice aux pays des Merveilles. C’est une relecture plus sombre et loufoque de l’oeuvre de Lewis Caroll qui fait bien plaisir à voir.


Universal Pictures International France Universal Pictures International France


Coraline est au final un beau conte un peu plus sombre que de coutume. Son très grand intérêt est qu’il est vraiment impeccable au niveau de la technique d’animation. C’est un film en 3D qui vaut la peine d’être vu au cinéma.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.