Dancing Girls

Dancing Girls de Darren Grant en deux mots: Passionnément faible.



L’histoire: En arrivant à Chicago, Lauryn espère enfin devenir danseuse et rejoindre la prestigieuse Chicago School of Music and Dance. Mais entre un casting qui se passe mal et le sort qui s’acharne, elle se retrouve rapidement obligée de danser dans un bar de seconde zone. Pourtant, c’est dans ce lieu de perdition qu’elle va apprendre à accepter son destin pour mieux le forcer, et découvrir qu’il ne faut jamais renoncer à ses rêves…


Mary Elizabeth Winstead et Riley Smith Mary Elizabeth Winstead


Dancing Girls est sans conteste un des nombreux films du genre. Un énième film sur une fille de la campagne qui rejoint la ville pour entrer dans une école de danse. Après Save the last dance et les deux films Sexy Dance et avant le film Fame qui sortira en octobre prochain, voici Dancing Girls. Des films qui à l’exception de Fame ont, oh surprise!, la même scénariste en la personne de Duane Adler. On a appris depuis le temps avec ce genre de film à ne pas faire attention à l’histoire autour et de se concentrer sur les scènes les plus importantes à savoir les scènes chorégraphiées. Après la danse classique et le hip-hop, c’est au tour de la danse de revue moderne. Dans un décor assez hallucinant où la piste de danse se trouve autour du bar, les danseuses chauffent la salle du bar lounge qui se veut branché. Le plus étonnant étant que ce soit les filles qui sont les plus excitées dans la salle….


Mary Elizabeth Winstead Julissa Bermudez


L’actrice principale, Mary-Elizabeth Winstead, fait une belle tête d’affiche et la musique, élément essentiel de ce genre de film, est ma foi assez sympathique. Mais le niveau général du film est assez faible. Pour moi, il y a deux scènes qui valent le coup de voir le film pour les amateurs du genre uniquement. Il s’agit d’une part de la scène très sexy de Julissa Bermudez qui m’a fait découvrir Bitter:Sweet un excellent groupe de musique qui est omniprésent dans les bandes originales de films tel que Le Diable s’habille en Prada et de séries telles que Nip/Tuck ou bien Grey’s anatomy entre autres. Puis celle où l’héroïne danse pour la première fois dans le bar avec cette musique jazzy qui se transforme en musique plus R&B. Quant à la scène phare du film qui se retrouve en avant dans la bande-annonce, eh bien, quelle déception! Peut-être la pire scène de danse jamais tournée… L’utilisation des miroirs, la coiffure, le style chapeau haut-de-forme, la musique, rien ne va. Je suis pourtant très tolérant pour ce genre de scènes, du moment que j’ai de la bonne musique et une danseuse qui respecte le rythme et l’ambiance de la chanson, ça me va! Mais là on touche le fond…


Mary Elizabeth Winstead et Riley Smith Riley Smith, Karen LeBlanc et Mary Elizabeth Winstead


Concernant les autres scènes, rien d’extraordinaire. Même la scène finale de l’audition maintenant habituelle est banale car elle repose trop sur le son déjà entendu de Lady Gaga. À s’y intéresser de plus près, le rythme de la chanson n’est même pas vraiment respecté. Comparé aux trois films précédemment cités, Dancing Girls est certainement le plus mauvais. Il manque l’énergie et la transmission de la passion. On devrait ressortir de la salle avec l’envie de danser, eh bien ce n’est pas vraiment le cas. Le film fait patienter en attendant un autre film du genre qui espérons-le sera mieux réussi. La réponse à cette question en octobre avec Fame que les fans de la série attendent avec impatience!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.