Le 15ème Festival Jules Verne

Un article qui date déjà (2007) mais il mérite d’être mon premier article sur ce blog.


Blog



Le festival Jules Verne Aventures, 15 ans qu’il a été fondé à Paris et pourtant, très peu de parisiens en connaissent l’existence. Il prend place au Grand Rex dans le 2ème arrondissement chaque année vers la fin du mois d’avril et fait découvrir le monde qui nous entoure grâce à des documentaires animaliers, des films d’évasion, d’aventures, films qui nous transportent dans des terres et cultures lointaines. S’inspirant de l’esprit du roman de Jules Verne "20 000 lieux sous les mers". Le festival consiste en des projections de films en compétition et d’une remise d’awards récompensant les meilleurs.


Blog Blog



Cette année est la première que ce festival made in France s’exporte à l’étranger, ainsi le festival avait déjà commencé à Los Angeles avec des personnalités tel que George Lucas ou bien Harrison Ford représentant les monstres cinématiques que sont Star Wars et Indiana Jones. Question évasion et aventures, on fait pas mieux :p.


Autre particularité de cette année, la présence des séries: une soirée Smallville le vendredi 20 suivi de l’événement Heroes le dimanche après-midi. Deux événements auquels je me suis rendu bien évidemment :D. L’avant-première de cette année est un film kazakhstan, Nomad. Pour information, l’avant-première de l’année dernière était V pour Vendetta (pour montrer un petit peu le niveau :p).


Blog Blog



Donc, première événement sur ma liste, la soirée Smallville!! On arrive une heure à l’avance et j’hallucine le monde qu’il y a. On est obligé de se faire la plus longue queue que j’aijamais vu pour un film!! Le long du trottoir, on suit la queue n’en voyait pas le bout, on traverse même plusieurs rues, tant est si bien qu’on ne voit même plus l’enseigne du Rex depuis longtemps. Enfin au bout, on avance à pas de fourmis, on arrive une heure et quelques plus tard devant les portes du cinéma et on redirige vers le 2ème étage déjà bien rempli!! La salle du Grand Rex peut accueillir 2650 personnes sur trois niveaux…


Blog Blog



…et la salle affichait complet!! En tant que fan de séries, voir autant de monde se réunir pour une série, c’est Ouuaaaaaww!! Pas une seule place libre!! On est pas super bien placé (merci aux écrans pour voir ce qui se passe sur la scène) mais qu’importe cette soirée promet!!Petite démo d’art martial par la troupe du souffle du vent pour commencer. Ensuite les créateurs apparaissent: Alfred Gough et Miles Milar.


Blog Blog



Petite interview très sympa avec une vidéo spécialement montée pour l’occasion de la série depuis ces débuts et là t’as le public qui s’enflamme!! C’est énoorme!! Tout le monde est comblé, des cris à chaque première apparition de chaque perso, des applaudissements à chaque baiser entre Lana et Clark et des "ouh! ouh!!" à chaque baiser entre Lex et Lana :p… Le ton est donné. En plus de la vidéo, les créateurs ne sont pas venus les mains vides, ils apportent avec eux des Props (accessoire unique ayant servi à un tournage) comme ils disent. Une couverture de journal ayant servi dans le film Superman Returns et la pièce de métal extra-terrestre octogonale que Clark utilise dans la grotte. Pièce qui à chaque foisquelle était levée par Alfred Gough déclenchait la musique de Superman!! (Petite spécificité à la française :D)

Puis, est projetée sur l’écran géant une vidéo sur le personnage de Lex Luthor (montée également pour l’occasion) suivie de l’arrivée de l’acteur qui l’interprête Michael Rosenbaum. Des cris et des applaudissements retentissent à nouveau (à la fin cela ne vous paraîtra plus spécial mais ça l’était à chaque fois!! 2650 personnes qui applaudissent ça s’entend!!). C’est trop dingue, t’entend des "Michael!! Michael!!" partout :p. Ça doit faire un de ces effets!! Imagines!! T’arrives sur la scène et t’as plus de 2500 personnes qui t’applaudissent!! Le gars, il hallucine, prend des photos, il se fait plaisir quoi!!


Blog Blog



À nouveau, petite interview très sympa où on découvre un Michael Rosenbaum totalement différent de son personnage, toujours à faire des blagues, c’est apparement à en juger par les créateurs de la séries le plus marrant et le plus bavard de l’équipe. On voit qu’il s’éclate et qu’il en profite!! Entre les "je vous aime" qui déclenche à chaque fois des cris, les ptites anecdotes sympas, la grande question de ces cheveux et le verre de champagne (de Leader-Price –> P.J.)… On allie avec cela une complicité entre l’acteur et la traductrice et on a une interview américano-française réussie. On a même au milieu de l’interview la garantie de l’événement pour l’année prochaine. Tout cela suite à une petite remarque toute innocente de l’acteur: "I’ll come back next year!!" Et Jean-Christope Jeauffre, fondateur et organisateur du festival de répondre "bah je crois qu’on est obligée d’en refaire une l’année prochaine…’ lol
L’acteur John Glover qui joue le rôle du père de Lex Luthor, Lionel Luthor, devait également être présent et recevoir un Jules Verne Award mais il était retenu par une comédie musicale sur Broadway (rien que ça!!). On a cependant eu droit à une vidéo de remerciements et une interview vidéo réalisée (encore une fois spécialement pour l’événement :p) par l’actrice Allison Mack (qui joue Chloé Sullivan, journaliste au Daily Planet dans la série) avec en bonus un petit bétisier avec Michael Rosenbaum qui confirme qu’il est définitivement le clown du cast :p. Super acteur, super personne… Super moment.

Vient alors l’heure de la diffusion des trois épisodes inédits en France!! Et on s’imaginait déjà avant que ça allait être énorme sur grand écran, mais comparé à ce que c’est vraiment, rien à voir!! Un son qui soutient du début à la fin l’histoire, on est beaucoup plus dans l’intrigue que lorsqu’on est dans son salon avec une pauvre télé :p. Les moments qui à la télé passe comme une lettre à la Poste, sur grand écran, on sent la tension du moment (surtout quand en arrière fond t’as le son grave de suspence.)!! Énoorme!! En plus ce n’était pas n’importe quels épisodes!! Celui avec la naissance de la "Justice League", celui réalisé par Michael Rosenbaum et celui du mariage entre Lana et Lex. Et après Smallville, on a une ptite surprise: la projection du pilote de la série spin-off: Aquaman qui ne comporte que cet unique épisode. La soirée se termine donc vers 1h et quelques du matin et les images de la soirée défilent déjà devant tes yeux… Tu sens que t’as vécu un de ces moments, que t’oubliras pas de sitôt.


Blog Blog



Samedi soir, c’est la cérémonie des Jules Verne Awards suivie de l’avant-première de Nomad. Cette fois-ci, on arrive bien en avance. Mais comme la moitié de la salle est réservée pour certaines personnalités, on se retrouve également au 2ème étage mais cette fois-ci, beaucoup plus près. La cérémonie est vite expédiée, avec l’apparition de Patrick Stewart (Acteur principal de Star Trek the Next Generation (un jour, il va falloir que j’en vois un d’épisode!!), et interprête du Pr Xavier de X-Men) qui reçoit un award pour son rôle du capitaine de l’Enterprise, Jean-Luc Picard. À noter, une traductrice pourrie qui ne sert à rien car elle ne traduit pas mais explique ce que l’autre dit alors que tout le monde a déjà compris. On finit avec une explication quatre fois plus longue que la phrase en elle-même :p. pfff Y a des gens je te jure, ils osent se montrer alors qu’ils devraient pas :p.
C’est l’heure de l’avant-première, Nomad, un film kazakhstan. Je n’ai qu’une chose à dire: énoooorme!! Il est beau, il est prenant, il est classique et jamais trop sur fait!! On revient aux origines du film, vous savez, l’époque d’avant le Seigneur des Anneaux :p. Un chef d’œuvre on pourrait même dire. L’histoire, classique (revue et revue diront certains): un peuple divisé en sept tribus subit les attaques ennemies et n’arrive pas à s’allier. Un élu réussira à rassembler le peuple et chasser l’ennemi. Dans un guerre qui suit des règles du code de l’honneur, on y ajoute un soupçon de fraternité et de romance et on obtient Nomad!! Film extraordinaire à voir absolument!!

Dimanche après-midi, c’est l’événement Heroes!! La nouvelle série créée par Tim Kring qui fait un tabac aux États-unis!! J’arrive avec deux heures d’avance!! Je fais la queue et je fait parti des dix premiers!! Et pendant deux heures tu jouis de voir de plus en plus de monde faire la queue derrière toi. Étant passé par là, t’apprécies d’autant plus :p!! Deux heures plus tard, les portes s’ouvrent et attention!! Les places de malade qu’on a, 7ème rang au rez-de-chaussé, plus besoin d’écran pour voir ce qui se passe sur la scène on y est pratiquement :p. C’est alors que l’acteur Zachary Quinto (qui joue le méchant Sylar dans la série) arrive , flashs de partout pendant bien 5 minutes alors qu’il est tranquillement en train de s’installer à sa place. Dingue :p…
Le créateur de la série, Tim Kring et le scénariste, Jeph Loeb, arrivent sur scène et annoncent tranquillement la projection du première épisode avant l’interview. En effet, cela parait logique car on est pas censé l’avoir déjà vu et pour faire une interview, il faut savoir de quoi on parle… Premier épisode, sur grand écran: évidemment, effet garanti… Étrangement, le "Yataa" de Hiro résonne dans toute la salle, des ptits sifflements lors de la première scène d’Ali Larter (qui joue Nikki/Jessica Sanders) très… chaude.
À la fin de l’épisode, les créateurs reviennent sous les applaudissements. S’en suit une interview qui malheureusement est traduite par la skill-less traductrice de samedi. Au bout d’un moment, on ne fait même plus attention à cette dernière, on réagit avant même qu’elle ait traduit, ce qui fait dire à Jeph Loeb "Hey! My French is not that bad after all!!" On apprend que le personnage de Hiro n’était pas dans le script original, c’est la femme de Tim Kring qui lisant le script avait remarqué que tous les perso étaient déprimés d’avoir des pouvoirs, voilà comment est né Hiro, personnage mythique de la série!! Eux aussi, ne sont pas venus les mains vides, ils sont venus avec des props tels que des peintures du personnage Isaak Mendes, le peintre qui peint le futur.
Pour introduire, le personnage de Sylar qui n’apparait que bien plus tard dans la série, on a droit à une petite vidéo qui résume le personnage et puis, arrivée de l’acteur. Moins enthousiaste et "show-man" que Michael Rosenbaum mais toujours très sympatique.


Blog Blog



L’interview se poursuit, ponctué par des moments bien marrants. Par exemple, lorsque les créateurs parlent de ce qui se passent plus tard dans la série (pas dans les trois premiers épisodes en tout cas), on a toujours droit à la ptite parenthèse "as some of you know, we don’t really know how… (petit clin d’œil)". J’ai été halluciné de voir que la très grande majorité de la salle avait déjà vu tous les épisodes diffusés aux États-Unis. C’est d’ailleurs pour ça que la salle était remplie :p… C’est là où tu prends conscience de l’ampleur du phénomène du téléchargement!!
L’interviewatteint son summum vers la fin à la remise du Jules Verne Award à Jeph Loeb qui est en fait celui qui lui était destiné deux ans auparavant pour son travail de scénariste pour Smallville lors de l’événement Smallville du festival de 2005 auquel il n’avait pas pu participer suite à la mort de son fils. Grand moment, standing ovation, des larmes qui coulent sur ses joues, petit discours dédié à sa fille présente dans la salle… Pur moment d’émotion.
Projection des deux épisodes suivants sur grand écran. Y a pas à dire, les séries sur grand écran, c’est du grand art!!


Blog



Conclusion générale du festival Jules Verne: énooooorme!! De purs moments cinématographiques!! Une ambiance de folie!! Une série-mania qui fait plaisir à voir!! Une manifestation très réussie qui donne envie de revenir. C’est décidé, l’année prochaine je reviens avec le billet illimité :D!!Rah vivement l’année prochaine…



www.jva.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.