Marching Band

Marching Band de Claude Miller en deux mots: Rythmiquement politique.


Marching Band


L’histoire: 2008 : Élection du 44ème Président des États-Unis. Au sein de l’université, les fanfares des campus – appelées les Marching Band – ont été plus qu’impliquées dans la campagne électorale. Particulièrement populaires aux États Unis, elles reflètent les valeurs de toutes les couches de la société multiraciale américaine.Elles offrent, au public qui en raffole, des parades euphorisantes, hautes en couleurs musicales et visuelles.Ce film porté par l’extraordinaire énergie de ces Marching Bands, dresse un portrait de la jeunesse américaine d’aujourd’hui et montre la position de ces étudiants en face d’une échéance politique qui va sans doute changer leur vie et avec elle,la face du monde.


Marching Band Marching Band


L’élection présidentielle américaine vue par des étudiants de deux fanfares ("marching band") de deux universités de l’État de Virginie. Entre leur passion de la musique, leur vie personnelle et leur conscience politique, les étudiants parlent des deux candidats, de leurs espoirs et leurs envies. Claude Miller suit ces étudiants durant les 3 mois qui précèdent le jour de l’élection et on se rend rapidement compte que tous comprennent l’enjeu de cette élection. Le documentaire alterne séquences musicales et interviews de façon assez naturelle et se décompose en 6 parties. Le choix d’interviewer exclusivement des étudiants qui font parti d’une fanfare peut paraître réducteur mais ce choix très particulier offre une dynamique certaine au film.


Marching Band Barack Obama


Le parti pris du documentaire est clair. Obama doit gagner. Dans le choix même des universités, dont une a été créée en 1882 pour permettre aux Afro-Américains d’accéder à des études supérieures. Aujourd’hui encore, la Virginia State University de Petersburg compte une majorité d’étudiants Noirs américains. Cela peut paraître réducteur et naïf de supposer qu’un Afro-Américain votera forcément pour Obama mais il serait encore plus naïf de penser que ces deux facteurs n’ont aucun lien. Le documentaire quant à lui propose une bonne variété de points de vue et de raisons de voter pour Obama. Certains voteront Obama parce que c’est le meilleur candidat, certains parce qu’il représente le changement et d’autres parce que cela serait un message fort pour le monde entier qu’un Afro-Américain puisse être Président des États-Unis. Il y en a même une qui repense à l’époque de l’esclavage et parle d’Obama comme une sorte de juste revanche.


Marching Band Marching Band


Le film fait monter la pression jusqu’au moment du résultat où les percussions de la fanfare se mêlent à l’intensité du moment tel un battement de cœur. La scène est merveilleusement bien réalisée. Entre le musique, les visages tendus, les moments où l’écran devient noir pour ajouter au suspense, on s’y croirait! On en est même à craindre le résultat avec eux alors que l’on connait très bien le dénouement. Et on ressent complètement la joie qui envahit les étudiants qu’on a suivi. L’euphorie est assez intense comme une promesse de la confiance en l’avenir. Le documentaire est au final une formidable immersion aux États-Unis et un très beau témoignage de ce moment historique. Étant en plus friand de musique, je ne pouvais en demander plus. Le film ne pourra cependant plaire qu’à ceux qui sont déjà convaincus. L’expression américaine "preaching to the choir" prend tout son sens ici où le débat n’est pas vraiment ouvert. Pro-McCain, fuyez à tout prix!


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.