Pieces of April


Bodega Films


L’histoire: April, une jeune New-yorkaise n’est plus en bons termes avec sa mère. Cette année elle se propose d’accueillir la famille pour le dîner de Thanksgiving. Dans l’appartement qu’elle partage avec son petit ami, Bobby, la voilà donc qui se met aux fourneaux pour préparer la traditionnelle dinde. Mais le four est cassé, et il lui faut frapper à la porte de tout l’immeuble pour trouver un endroit où faire cuire sa volaille.
Pendant ce temps, le reste de la famille fait le trajet en voiture. Il y a le père, Jim, qui espère passer une bonne journée ; la mère, Joy, qui se plaint déjà ; la soeur, Beth, parfaitement horripilante ; le frère, Timmy, un vrai casse-pieds ; et la grand-mère, Dottie, qui a bien du mal à se rappeler des prénoms de chacun…


Katie Holmes. Bodega Films


Très très bonne surprise! Ce film indépendant est une superbe comédie dramatique sur le thème de la famille. On y retrouve tensions, regrets, déceptions, tout ce qui fait une famille dysfonctionnelle comme on les aime. Le film, nommé aux Oscars pour la performance de Patricia Clarkson, mêle humour noir et leçons de tolérance. Filmé en Digital Video, Pieces of April prend des airs de documentaire. Un choix judicieux qui nous permet de nous immerger totalement dans la vie d’April. Une vie qui n’est pas des plus simples surtout lorsqu’elle se voit obligé de demander un service à ses voisins de l’immeuble entier pour un dîner qui a une grande probabilité d’être un désastre, à des voisins qu’elle ne connait absolument pas de plus. Rencontre après rencontre, on découvre des cultures diverses et variées. C’est un petit peu l’éloge de la mixité sociale. Chacun apporte son petit quelque chose: une belle petite mozaïque de personnages.



Katie Holmes et Patricia Clarkson nous offre un duo exceptionnel et même si les deux personnages ne se croisent qu’à la toute fin du film, on sent le poids de leur histoire commune tout au long des 1 heure et 20 minutes du film. Katie Holmes pour une fois dans le rôle d’une punk rebelle est bluffante. Qui aurait cru que ce genre de rôle lui irait? Pas moi en tout cas. Quant à Patricia Clarkson, elle est tout simplement extraordinaire dans son interprétation mais il faut rendre à César ce qui revient à César (enfin à Peter Hedges en l’occurence). Le personnage est déjà formidable tellement il est criant de sincérité. On ne peut s’empêcher d’avoir de l’empathie pour cette mère au bord du gouffre qui ne sait plus comme agir au sein de sa propre famille. On regrette juste la fin en pilote automatique même si elle nous fait bien plaisir au fond…



Le film sorti en 2005 n’a pas fait beaucoup de bruits malheureusement. Il est vrai qu’en voyant l’affiche, on ne s’attend pas à grand chose, et pourtant Pieces of April est affligeant de vérité. Les personnages sont réellement prodigieux! À voir au plus vite si on aime les films indépendants.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.