Star Trek – Festival Jules Vernes Aventures

Star Trek de J.J. Abrams en deux mots: Incroyablement intelligent.


Affiche française. Paramount Pictures France Paramount Pictures


L’histoire: Quand l’USS Kelvin est attaqué par un vaisseau ennemi venu de nulle part, le capitaine Robau donne le commandement à son premier officier du nom de Kirk. Lorsque le capitaine Robau se fait assassiner, le nouveau capitaine en charge se sacrifie pour sauver les passagers dont sa femme enceinte fait parti. Avec seulement 18 minutes en tant que capitaine, il réussit à sauver près de mille personnes. Une vingtaine d’années plus tard, James T. Kirk, le fils né le jour de la mort de son père, embarque sur l’USS Entreprise qui se fait alors attaquer par un être maléfique menaçant l’humanité toute entière dans sa quête de vengeance. Le sort de la galaxie est entre les mains de deux officiers que tout oppose : d’un côté, James Kirk, originaire de la rurale IOWA, tête brulée en quête de sensations fortes, de l’autre, Spock, issu d’une société basée sur la logique et rejetant toute forme d’émotion.



Star Trek est un formidable prequel! Une véritable leçon de cinéma. J.J. Abrams réussit un hommage exceptionnel à cette série qui a déjà des hordes d’admirateurs. Le risque était pourtant énorme. Décevoir les fans inconditionnels de Star Trek aurait pu être le plus grand échec de sa carrière. Mais il n’en est rien. Cet épisode de Star Trek qui précède donc la série télévisée est une très grande réussite. Le film ne manque pas d’humour, il s’amuse avec les références de la mythologie star trek-ienne et il prend des risques concernant l’intrigue. Je ne raconterai rien du film évidemment pour vous laisser la surprise mais sachez que l’équipe que forme J.J. Abrams, Alex Kurtzman et Roberto Orci, tous les trois à l’origine de la toute nouvelle série de science-fiction Fringe, s’est surpassée pour le scénario et la réalisation de ce prequel à la saga Star Trek! Une intrigue typique de science-fiction avec des personnages qui viennent du futur, des destructions de planètes, des passages en "warp speed", etc. Est-il nécessaire de préciser en plus que la photographie du film est incroyablement maîtrisée par J.J. Abrams? Même ses séries ont la photographie d’un film.



D’un point de vue un peu plus personnel, car je suis conscient que ma critique du film aura plus ou moins de poids selon ce qui suit, je ne fais pas parti de la génération Star Trek. Je n’ai pratiquement vu aucun épisode de Star Trek. Je connaissais évidemment les principales références à Star Trek: l’USS Entreprise, Spock et sa prise vulcaine, le Capitaine Kirk, le signe vulcain signifiant "Live long and prosper" et la langue klingon. Autant dire le strict minimum. Mais même avec une connaissance si maigre de Star Trek, on prend plaisir à voir les personnages reprendre ces références une à une. Et quels personnages! Tous les acteurs sont formidables dans leur rôle respectif. Tout particulièrement Chris Pine et Zachary Quinto qui ne se démontent pas pour reprendre avec brio les deux personnages principaux mythiques que sont le sanguin Capitaine Kirk et le réfléchi Spock.



Star Trek est une franche réussite. Le stéréotype des mecs en costume ridicule est bien loin. Une réactualisation du mythe assez extraordinaire au final. À ne pas manquer!! Fans ultimes ou non-connaisseurs, n’hésitez pas!! Moi en tout cas, je n’hésiterai pas à le revoir dès sa sortie au cinéma. En effet, à la fin du film, on n’attend qu’une chose: la suite! On n’a vraiment pas enve de quitter cette univers. Je comprend à présent toute cette folie autour de Star Trek. Le film donnerait presque envie de se rendre à la Convention Star Trek qui se déroulera du 6 au 9 Août 2009 à Las Vegas. Euh… j’ai dit presque… .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.