Walkyrie: projection privée


TFM Distribution Tom Cruise. United Artists


L’histoire: Le colonel Stauffenberg est fidèle à son pays. Cependant, il craint qu’Adolf Hitler ne mène son "Allemagne sacrée" à sa perte. Alors qu’il se rétablit après avoir été blessé en Tunisie, il décide d’agir et propose à un groupe de résistance allemande,l’opération Walkyrie qui a pour but l’assassinat du Führer…


Christian Berkel, Eddie Izzard, Bill Nighy, Tom Cruise, Alan Dale et Kenneth Branagh. United Artists Tom Cruise et Christian Berkel. TFM Distribution


Le dernier Bryan Singer fait mouche. Les biopic sont dans le vent et Bryan Singer réussit le "sien". Même (et peut-être seulement) un sceptique des films de guerre, dont je fais parti, peut y trouver son compte. En effet, le réalisateur fait d’emblée le choix de laisser de côté l’authenticité (par le choix de ses acteurs et de la langue du film: l’anglais pour un film que certains auraient préféré en allemand) en privilégiant les personnages et l’intrigue. Véritable thriller, le film va prendre de court ceux qui s’attendent à une fresque historique un tant soit peu rigoureuse. L’avantage de ce choix est qu’on ne "s’ennuie" pas dans les détails du contexte de l’époque, on est au contraire prit dans l’histoire de ce colonel engagé. Un colonel qui au final aurait pu être de n’importe quel autre pays où un régime despotique est instauré. En vérité, très peu de faits de l’époque hitlérienne sont filmés ou même mentionnés, on suit inexorablement le plan de l’assassinat d’un dictateur ni plus ni moins.<


Tom Cruise. TFM Distribution Tom Cruise. TFM Distribution


En outre, l’ensemble du casting est extrêmement convaincant. On est en présence de grosses pointures dont Tom Cruise qui malgré de grosses critiques de toute part nous offre un de ses rôles les plus percutant, Tom Wilkinson, méconnaissable et Bill Nighy très précis dans son jeu de l’homme hésitant bridé par la peur. Etde plus, l’esthétique et les prises de vues du film sont comme dans tout film de Bryan Singer, impeccables notamment le séquence de l’arrivée d’Hitler dans un de ses camps avec des plans des avions en vol à couper le souffle.


Le Comte Claus Schenk von Stauffenberg et Tom Cruise, son incarnation à l'écran. TFM Distribution


J’en profite pour remercier les organisateurs de cette projection privée pour le Club 300 d’Allociné qui nous proposent toujours d’excellents films à voir en avant-première. Et en conlusion, pour tout ceux qui veulent voir ce film, je leur conseillerai de se dégager de toute attente de méticulosité historique. Au contraire, allez-y sans arrière-pensées ni parti-pris et appréciez le complot tel que Bryan Singer nous le présente. C’est-à-dire comme un plan militaire dont l’issue est incertaine: "Remember, this is a military operation, nothing ever goes according to plan".

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.