X-Men Origins: Wolverine

X-Men Origins: Wolverine de Gavin Hood en deux mots: Spectaculairement insignifiant.


Twentieth Century Fox France Twentieth Century Fox France


L’histoire: Après avoir intégré le programme militaire " Weapon X " qui transforme les mutants en armes vivantes, Wolverine n’a de cesse de retrouver ceux qui ont tué son père et la femme qu’il a aimée.


Hugh Jackman. Twentieth Century Fox France Ryan Reynolds. Twentieth Century Fox France


X-Men Origins: Wolverine est un gros ratage du début à la fin. Mis à part les effets spéciaux, rien ne va. Ce dernier opus souffre énormément de la comparaison avec un autre prequel qui sort bientôt, Star Trek (prochain article sur mon blog), qui lui est infiniment supérieur. Hugh Jackman ne réussit pas à nous emporter dans le monde de Wolverine. Le personnage lui colle pourtant à la peau dans la trilogie X-Men! Cette discordance est vraiment gênante pendant tout le film. Le film n’arrive même pas à répondre à la question principale qui est: Qui est réellement Wolverine? On ne le sait toujours pas… Le générique d’introduction sensé nous éclairer sur le passé de notre héros n’est qu’une succession de scènes de guerre et les transitions sont les armes utilisées. Euh… le personnage principal du film c’est Wolverine ou l’arme à feu? Le principal objectif du film qui est de mieux comprendre le super-héros Logan/Wolverine n’est donc même pas atteint! Si au moins le thème des mutants était bien abordé, on l’aurait éventuellement pardonner mais ce n’est même pas le cas… D’accord on retrouve Stryker et ses expériences sur les mutants. Mais on arrive toujours au résultat (pour avoir les scènes de combat) et jamais le pourquoi n’est abordé. Un film d’action bête et méchant.


Taylor Kitsch, Ryan Reynolds, Hugh Jackman, Liev Schreiber etLynn Collins. Twentieth Century Fox France Daniel Henney. Twentieth Century Fox France


C’est à se demander à qui la faute. Est-ce celle du réalisateur Gavin Hood? Son inexpérience dans la réalisation de films de super-héros est peut être trop visible. Les scènes d’action sont un peu trop tape à l’oeil histoire de faire oublier le manque d’intelligence du film. Est-ce celle du scénariste David Benioff? L’intrigue est extrêmement simpliste à la limite de nous prendre pour des imbéciles. Des faux semblants de vengeance, de justice et de jalousie pointent leur nez mais on déplore le manque de subtilité. Le scénariste compte pourtant parmi ses réussites le scénario de La 25e heure, le très bon film de Spike Lee issu de l’oeuvre même de David Benioff. Est-ce celle du compositeur Harry Gregson-Williams? La bande son est pour moi un élément extrêmement important car elle peut faire devenir un film culte (je ne vous ferai pas l’affront de citer des exemples). Ici, malgré une filmographie impressionnante dont la très bonne bande son de Fourmiz, Harry Gregson-Williams ne convaincs pas. Une réalisation douteuse, un scénario bien maigre et une bande son qui passe inaperçue, X-Men Origins: Wolverine n’avait vraiment rien de son côté…


Taylor Kitsch. Twentieth Century Fox France Hugh Jackman et Liev Schreiber. Twentieth Century Fox France


X-Men Origins: Wolverine est une grosse déception. Que de désillusions minute après minute…Les seuls intérêts du film sont les effets spéciaux et "certaines" scènes de combat. Et même à ce niveau-là, il n’y a pas de réelles nouveautés. Autant uniquement visionner la scène de combat finale… À éviter de toute urgence! Il serait vraiment plus sage d’attendre une semaine pour aller voir Star Trek! Vous ne le regretterez pas!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.