6ème soirée du Festival Silhouette

Dans un froid glacial, cette soirée marqua la première diffusion de clips sur l’écran des Buttes Chaumont pour cette édition 2009. Une diffusion qui me fait dire, qu’il devrait au moins en avoir un chaque soir afin d’aérer un peu la soirée à l’image des Esbark. Le premier court intitulé Shaman me paraissait au début un peu banal mais c’est au fur et à mesure et sur la longueur que le dessin nous prouve qu’il n’en est rien. Le film donne envie de connaitre toute la symbolique derrière ce qu’on suspecte être le cycle de la mort et de la vie chez les Inuits. Un beau film d’animation et un beau voyage entre la vie et la mort.

shaman naglinn

Naglinn ou le clou en français est une comédie bien grasse sur un premier ministre qui a la suite d’un accident où il se plante un clou dans le crâne revient à ses instincts animaux qui sont manger et… euh… disons procréer. Excellent court avec une excellente fin.

prrride michel

Michel est l’histoire d’un gardien d’une cité et de son stagiaire. Le film aborde la question de l’abus de pouvoir dans ce milieu. Lors de la soirée je ne l’avais pas vraiment accepté mais après l’avoir revu en salle lors des projections Jury je dois dire qu’il est très bien joué et écrit. L’acteur qui joue le gardien et qui doit disons-le interprété un salaud est extrêmement convaincant et c’est ce qui est le plus dérangent dans ce court.

next floor two weeks

Next Floor est issu de la même boite de production que Danse macabre dont je vous ai déjà parlé et on reconnait parfaitement une esthétique commune. Une froideur et une beauté de l’image qu’on ne peut nier. Le film tourne autour d’une tablée. Les convives se goinfrent et s’observent. Le moindre son est amplifié et une sorte de tension s’installe sans qu’on sache vraiment pourquoi. On ne sait d’ailleurs pourquoi ces personnes ne cessent de manger mais peu importe, le film est juste extrêmement beau. À voir absolument!

durand et durant house of cards

Les deux clips diffusés ont été Two Weeks des Grizzli Bear et House of Cards de Radiohead. Un peu de musique a fait beaucoup de bien. Une petite pause bienvenue dans cette 6ème soirée du Festival Silhouette.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.