L’Apprenti sorcier: Fantastiquement ridicule

L’Apprenti Sorcier de Jon Turteltaub en deux mots: Fantastiquement ridicule.

L’histoire: Balthazar Blake est un grand sorcier vivant de nos jours à Manhattan. Il tente de défendre la ville contre son ennemi juré, Maxim Horvath. Balthazar ne pouvant y arriver seul, il engage alors – un peu malgré lui – Dave Stutler, un garçon apparemment ordinaire qui a pourtant un vrai potentiel, pour devenir son apprenti. Le sorcier donne à son apprenti réticent un cours express sur l’art et la science de la magie, et ensemble, ces deux associés improbables vont tenter de stopper les forces des ténèbres. Il faudra à Dave tout son courage, et même davantage, pour survivre à sa formation, sauver la ville et embrasser la fille qu’il aime.

Jay Baruchel. Walt Disney Studios Motion Pictures France

Bah dis donc, cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un film autant rempli de clichés tous plus ridicules les uns que les autres. Tous les ingrédients d’un bon film fantastique sont présents pourtant: un élu, de la magie, un maître et son disciple, des méchants caricaturaux, des boules d’énergies, un soupçon de philosophie et de zen attitude, mais ce n’est vraiment pas ça! À commencer par le costume de Balthazar Blaze interprété par Nicolas Cage…. Le look baroudeur au manteau de cuir qui arrive aux bas des pieds ne lui va vraiment pas :p. Et parmi les multiples coiffures que l’acteur a arboré dans sa carrière, c’est surement la moins crédible de toutes à part peut-être celle dans Les Ailes de l’enfer (voir le dossier complet des looks de Nicolas Cage sur Allociné).

Jay Baruchel et Nicolas Cage. Walt Disney Studios Motion Pictures France Nicolas Cage et Alfred Molina. Walt Disney Studios Motion Pictures France

Et si ce n’était que le costume de Nicolas Cage, ça irait. Mais les effets spéciaux aussi sont bien en deçà de ce que l’on pourrait espéré. Ils ont tellement l’air cheap c’est dingue! Je ne pensais pas qu’à notre époque on pouvait encore faire ce genre d’effets spéciaux qu’on dirait tout droit sorti de photoshop. On voit pratiquement les path de chaque éclair incrusté dans l’image. Sans parler des références aussi subtiles que de ramener une bouteille de rouge à une réunion d’Alcooliques Anonymes. Le geek que je suis apprécie pourtant une bonne référence à Star Wars et aux droïdes que certains semblent encore chercher mais là c’est d’une maladresse et d’un ridicule que j’en ai ri de pitié.

Gregory Woo. Walt Disney Studios Motion Pictures France Monica Bellucci. Walt Disney Studios Motion Pictures France

Destiné aux gamins, je trouve vraiment ça triste que la nouvelle génération ait ce genre de film alors que nous, on avait Aladdin, le Roi lion et Cie. Il n’y a vraiment pas photo quant à savoir quelle génération a eu le plus de chance! C’est à garder nos Disney en VHS pour que la future génération connaisse le vrai cinéma! Vous l’aurez compris, à éviter à tout prix même avec des gamins. Autant regarder un Disney à l’ancienne dans son salon.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.