Le Dernier exorcisme: Ridiculement anecdotique

Le Dernier exorcisme de Daniel Stamm en deux mots: Ridiculement anecdotique.

L’histoire: Quand il arrive dans une ferme, le révérend Cotton Marcus s’attend à réaliser un simple exorcisme sur un fanatique religieux troublé. Cependant, il est contacté en dernier recours pour aider une adolescente, Nell, possédée par un démon. En arrivant à la ferme, l’exorciste se rend vite compte que rien n’aurait pu le préparer au mal qu’il va affronter alors qu’il s’apprête à filmer un documentaire avec toute une équipe de tournage. Il est cependant trop tard pour faire marche arrière, les croyances du révérend seront ébranlées quand lui et son équipe devront trouver un moyen de sauver Nell avant qu’il ne soit trop tard pour elle…comme pour eux.

Ashley Bell et Patrick Fabian. StudioCanal Ashley Bell. StudioCanal

C’est quand même dommage pour un film d’horreur d’avoir sa meilleure partie sans une seule goutte de sang, ni même sans aucun suspense. En effet, le seul intérêt du film est cet aspect documentaire qui surprendagréablement au début mais qui devient très vite lourd. Au point qu’à la fin, j’ai eu l’impression d’avoir plus vu un épisode de The Office avec un énorme canular plutôt qu’un véritable film d’horreur. La ressemblance avec la série est flagrante avec ces mini interviews qui commentent l’action, le personnage qui joue constamment un rôle, les regards évocateurs à la caméra, etc. Patrick Fabian est excellent dans ce rôle. Il est charismatique à souhait et sait comment tromper ses "clients". Il a un petit air de Aaron Eckhart dans Thank You for Smoking. Et à la limite j’aurai préféré le voir essayer de convertir des paysans plutôt que d’exorciser une adolescente.

Ashley Bell. StudioCanal Ashley Bell et Patrick Fabian. StudioCanal

Dans la lignée des films d’horreur qui se veulent "réalistes" à la Paranormal activity, Le Dernier exorcisme en devient ridicule. En essayant de trop vouloir jouer sur le côté factice de la chose avec les canulars du héros, personnellement je suis resté sur le mode grosse blague et j’ai du manquer le moment "où tout bascule".Un moment qui arrive de toute façon probablement bien trop tard pour vraiment capter le spectateur. À éviter à tout prix si voulez voir un film d’horreur. Si le Dernier exorcisme n’a qu’un seul mérite c’est de me donner envie de revoir The Office ce qui n’est pas vraiment la réaction à laquelle je m’attendais en allant voir ce film….

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.