The Place Beyond the Pines en deux mots: Littéralement insipide

The Place Beyond the Pines de Derek Cianfrance en deux mots: Littéralement insipide.

The Place Beyond the Pines

L’histoire: Luke Glanton est un cascadeur à moto dans un cirque et lorsque sa troupe se retrouve à Schenectady, il découvre qu’il est le père d’un garçon d’un an nommé Jason. Pour subvenir aux besoins de son fils et de Romina, la mère de Jason, Luke quitte son travaille et commence à braquer des banques. C’est alors qu’il va croiser le chemin du policier Avery Cross, également père de famille. Cette rencontre va changer le destin de ces deux familles.

The Place Beyond the Pines The Place Beyond the Pines

Tous les ingrédients étaient réunis pour que je passe 2 heures et 20 minutes d’euphorie: le réalisateur de Blue Valentine: Derek CianFrance, mon man crush: Ryan Gosling et Eva Mendes. La bande-annonce vend du rêve mais le film ne nous fait malheureusement pas planer. The Place Beyond the Pines est une épopée, oui, mais une épopée strictement littéraire. En sortant de la séance, je me suis dit que j’allai surement aller m’acheter le livre et le lire. Quelle fut ma surprise de découvrir que le film n’était pas inspiré d’un quelconque bouquin parce que c’est exactement ce que j’ai vu: les chapitres d’un bouquin qui s’enchaînent un à un. Un peu trop textbook comme ils disent: la rencontre, la découverte, l’amitié, la survie, le 15 ans plus tard, la vengeance… Pour sortir de ce classicisme romanesque, la mise en scène manque cruellement de caractère mis à part 2 ou 3 passages (sur 2h20 tout de même). Sans spoiler le film, l’introduction du personnage (donc les 10 premières minutes) et la rencontre avec Robin sont les deux seules scènes qui resteront en mémoire.

The Place Beyond the Pines The Place Beyond the Pines

En revanche, même si la réalisation déçoit, on ne voit pas le temps passer et c’est déjà une bonne chose. S’il avait en plus fallu s’ennuyer, je ne donne pas cher de l’écorce du film. Ça passe tout seul, un peu comme le Sans Famille d’Hector Malot, on est trimballé d’une histoire à l’autre ce qui permet de s’impliquer dans la vie des personnages principaux. Personnages interprétés notamment par Ryan Gosling qui met vraiment du sien dans ce film. On sent qu’il a travaillé le personnage jusqu’à sa voix dans les scènes de braquage. Surement une belle interprétation, mais le brouillard de la mise en scène rend tous les éléments du film assez flou. On se souvient pourtant de Blue Valentine qui réunissait déjà Ryan Gosling et Derek Cianfrance et qui résulta en un objet cinématographique sensible et surtout beau. Que s’est-il passé dans The Place Beyond the Pines?

The Place Beyond the Pines The Place Beyond the Pines

Une belle déception. Mais peut-être est-ce du à l’attente trop importante que j’avais du film. Je serai vraiment curieux de lire le scénario parce que je sens que tous les détails du film jusqu’à la veste rouge de Luke et le mini-short en jean de Romina y sont. The Place Beyond the Pines est un film à lire plutôt que voir.


Sortie le 20 mars 2013.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.